Le métier d’agent de bord, un métier méconnu

par

Depuis un moment, plusieurs jeunes femmes m’écrivent régulièrement afin de me demander des informations concernant mon métier. Elles rêvent de devenir hôtesses de l’air (ou agents de bord), mais elles ne savent pas vraiment ce que représente ce métier. Elles cherchent des informations sur le web et dans les livres, mais trouvent rarement les réponses à leurs interrogations. Ainsi, je crois pertinent d’écrire un billet sur le sujet.

En espérant que ce prochain article questions/réponses vous éclaire davantage, je vous souhaite bonne chance 🙂

Voici un questionnaire que l’une des mes lectrices m’a fait parvenir il y a quelques jours suivi de mes réponses.

Pour quelle compagnie travailles-tu?

À cette question, je réponds seulement que la compagnie pour laquelle je travaille est canadienne et que je suis fière d’y travailler.

Quel est ton parcours pour être arrivée à exercer ton métier d’hôtesse de l’air?

Dans mon cas, c’est le voyage qui m’a attirée vers ce métier. Après avoir terminé mes études universitaires, je suis partie travailler en commerce international en Équateur. À mon retour au Québec, je ne savais plus trop vers quoi m’orienter. Je désirais un emploi qui me permettrait encore de voyager mais avec lequel je pourrais m’établir à un seul endroit, près de mes proches. Et puis, une amie m’a appelée pour me dire qu’elle avait été engagée comme agente de bord et que je pourrais peut-être postuler moi aussi. J’ai alors considéré ce métier sérieusement et me voici! Mon premier vol: trois jours à Londres…

Quelles sont les tâches qui incombent à ton métier?

Les tâches primaires d’un agent de bord concernent d’abord la sécurité à bord, celle des passagers et celle de ses coéquipiers, incluant la sienne. Ils ont donc une série de procédures à suivre avant, pendant et après le vol afin que le trajet se passe bien. Par la suite, nos tâches secondaires concernent plutôt le service à la clientèle. Chaque compagnie aérienne offre différents services à bord et il est de notre responsabilité d’offrir ce que notre employeur propose afin de satisfaire notre clientèle.

Peux-tu me décrire une journée type?

NON! Nous ne sommes pas toujours sur la plage:)

Imaginons que je pars pour Paris. Je me rends à l’avion environ 1h20 avant le départ. Une fois à bord, tout l’équipage se regroupe à l’avant de l’appareil afin de recevoir les détails du vol et de passer en revue quelques procédures d’urgences (le breffage). En général, le commandant et le commandant second se présentent et nous donnent les conditions de vol (temps de vol, turbulence prévue, altitude de croisière etc…) Nous apprécions faire la connaissance de nos pilotes, mais ce n’est malheureusement pas toujours le cas… Si le temps ne le permet pas, le commandant donnera les informations au directeur de vol qui nous les transmettra par la suite.

Le breffage dure environ 10 minutes et c’est également durant cet instant que nous choisirons notre position respective dans l’avion selon notre ancienneté.

Par exemple, si nous volons un AirBus 330, la personne avec le plus d’ancienneté aura le premier choix entre onze positions disponibles.

Une fois le breffage terminé, nous effectuons la vérification de nos sections respectives selon notre position du jour. Il y a t’il un couteau dissimulé dans la pochette d’un siège? Se trouve-t-il un gilet de sauvetage sous chaque siège? Mon équipement d’urgence est-il adéquat?

Par la suite, l’embarquement est lancé. Nous aidons les passagers à placer leurs bagages. Nous nous assurons que tout est en règle avant le décollage. Une fois en vol, nous offrons les différents services à bord. Nous discutons ensemble durant nos pauses. Nous répondons aux diverses demandes des passagers.

Nous atterrissons à Paris. Nous procédons au débarquement. Nous aidons les personnes ayant besoin d’assistance à débarquer. Nous faisons un dernier tour à l’intérieur de l’avion pour voir si personne n’aurait oublié quelque chose.

Ensuite, nous ramassons notre petite valise. Descendons de l’avion et embarquons dans notre autocar d’équipage. Dodo. Et c’est reparti le lendemain si nous n’avions qu’une nuit à la destination.

Qu’aimes-tu le plus et qu’aimes-tu le moins dans ton activité?

Ce que j’aime le plus: horaires variables, longues journées de congé, travailler avec différents membres d’équipage à chaque fois, voyager, revenir à la maison avec toutes sortes d’histoires à raconter, avoir du temps libre pour pouvoir faire une panoplie d’autres trucs, faire l’épicerie lundi matin lorsqu’il n’y a personne dans les allées, ne plus faire la file au centre d’achat lors d’essayage, me faire demander où j’ai acheté ce chandail et répondre: à Madrid!

Ce que j’aime moins: Le décalage horaire. Faire des nuits blanches. Partir longtemps et souvent de la maison. Travailler lorsque les autres sont en congé (fins de semaine et fériés). Laisser son ego de côté pour satisfaire un passager qui a décidé qu’aujourd’hui vous étiez sa victime. 

Quels problèmes es-tu amenée à résoudre dans l’exercice de tes fonctions?

Heureusement, les problèmes concernant la sécurité ne sont pas très fréquents. Par contre, quelques-uns deviennent routiniers. Certains passagers s’évanouissent sans crier garde. Un autre ne se sent pas très bien. Un autre a trop bu et crie à tue-tête. Nous devons nous assurer que la vie de nos passagers n’est pas en danger et prendre les mesures nécessaires pour améliorer la situation. 

En fait, la majorité des problèmes que nous sommes amenés à résoudre concernent davantage la satisfaction des passagers. Un siège ne convient pas à monsieur A. Une dame est allergique et ne mange pas ce que l’on offre. Un autre ne supporte pas son voisin. Pas toujours facile à satisfaire mais il faut faire de son mieux.

Quelles sont les compétences professionnelles et les qualités qu’il faut avoir pour faire ce métier?

Voici des liens vers les sites de diverses compagnies aériennes avec leurs listes d’exigences propre à chacune. (À noter que la liste n’est pas exhaustive)

Air Canada / Air Transat / Porter/  Sunwing / Air France / EasyJet /

En général, on demande de posséder un diplôme d’études secondaires ou avoir le niveau bac en France. D’avoir 18 ans minimum. De parler français et anglais couramment (maîtriser une troisième langue un atout). D’être en bonne forme physique. 

Voici la liste des atouts qu’un bon agent de bord devrait avoir selon moi:

Je crois d’abord qu’il faut aimer les gens car notre travail touche à plusieurs aspects du service à la clientèle. Un bon agent de bord doit également s’adapter facilement à toutes sortes de situations car une journée qui s’avère être simple et courte peut facilement se transformer en une journée longue remplie d’événements imprévus.  Comme nous travaillons constamment avec différents agents de bord, il faut donc être capable de s’adapter à différentes personnalités bien que certaines personnes n’aient pas les mêmes valeurs que nous.

Je crois aussi qu’il faut être débrouillard et imaginatif car notre bureau est une cage fermée qui ne pourra pas être ouverte immédiatement. S’il manque quelque chose à bord, si tu une situation imprévue survient, nous devons faire avec les éléments qui sont à notre portée. Il faut être également prêt à travailler dans des endroits restreints. 

Je crois également qu’un bon agent de bord doit avoir confiance ses capacités et inspirer confiance car nous sommes les personnes qui sauront maintenir le calme à bord si une situation imprévue survient et si les passagers sont pris de panique. Nous ne devons donc pas propager cette panique mais la contrôler et l’atténuer par notre attitude.

Connais-tu des organismes de formation réputés ou reconnus dans ta profession?

Les formations diffèrent que l’on vive au Canada ou en France. Au Canada, nous n’avons pas besoin d’une formation d’hôtesse de l’air avant d’être embauché pour une compagnie aérienne. Une fois embauché, la compagnie vous la donnera.

En France, Air France demande d’avoir un Certificat de Formation à la sécurité (CFS). Pour plus d’informations, cliquez-ici

Constates-tu une évolution de ton métier depuis que tu as commencé à exercer?

L’aviation a beaucoup changé depuis les événements du 11 septembre 2001. Par contre, comme je suis agent de bord depuis seulement cinq ans, je n’ai pu voir l’évolution du métier. En ce qui concerne mes dernières années, mon métier a changé aussi mais pas de façon extrême. Par exemple, avec le marché concurrentiel, les compagnies aériennes doivent s’adapter et elles ont donc modifié les services offerts aux passagers. Maintenant, pour séduire tout le monde, nous offrons des repas de meilleure qualité ou offrons des services supplémentaires à bord. Nous travaillons donc différemment mais il ne suffit que de quelques vols pour reprendre le rythme.

De plus, certains pays ont renforcé leur réglementation, ce qui n’a pas d’autres choix d’avoir des effets sur notre métier. Vérifier ceci, vérifier cela etc… Bref, plusieurs facteurs obligent le métier à s’adapter. (marché concurrentiel, les conventions collectives, les réglementations)

Maintenant, à tous ceux qui désirent un jour devenir hôtesse de l’air, steward ou agent de bord (appelez-le comme vous voulez!), je vous laisse avec un conseil: choisissez bien la compagnie pour laquelle vous aimeriez travailler car c’est elle qui fera toute la différence. Bonne chance!

Écrit par Elizabeth Landry

Elizabeth Landry est agente de bord et une vraie passionnée de voyage et des sports nautiques. Elle partage son temps entre Cabarete en République Dominicaine, le Québec et les airs. Elle dirige le blogue L’Hôtesse de l’air depuis 2010 et a écrit trois romans à succès du même nom. Sa boutique #FLYWITHME vous fera voyager à travers le monde !
Vous avez aimé cet article? N’Hésitez pas à nous le faire savoir en commentant ci-bas! Sinon, il y a mes livres pour vous divertir!
ou

168 Comments

168 Commentaires

  1. Beatriz

    Bonjour,

    Merci pour votre article, il est très intéressant, cela permet de me donner une idée sur la profession.
    J’ai quelques petites questions, concernant la vie de famille (conjoint, enfants etc…).
    Comment cela se passe t-il ? est-ce que le fait d’être éloigné de ses proches est quelque chose de difficile à vivre, tant pour vous que pour eux ?
    Au maximum on peut être éloigné combien de jours environ ?
    Au final est-il facile, voire possible de concilier cette profession avec une vie de famille ?

    Merci.

    Beatriz

    Réponse
    • elizabethlandry

      Bonjour Beatriz,

      Peut-être seras-tu surprise de ma réponse mais selon mon expérience et celle de mes collègues (et ce, pour la compagnie que je travaille seulement) je dirais que c’est un emploi qui permet d’avoir beaucoup de temps à la maison et donc qui peut être très apprécié par tous les membres de la famille. Souvent, on me dit « Bon tu es encore en vacances! » alors que je ne suis qu’en congé comme tout le monde… seulement mes congés sont d’une durée de 4 jours consécutifs ou d’une semaine entière…

      Bon, bien sûr, tu devras partir travailler, par contre, selon l’ancienneté de chacun, certaines agentes de bord demande de ne travailler que le mercredi et le vendredi par exemple… elles sont donc toutes les autres journées pour s’occuper des enfants à la maison. Si jamais tu es appelé à partir plus longtemps, le maximum est de 8 jours…(dans ma compagnie) Mais partir 8 jours veut souvent dire faire beaucoup d’heures en une semaine et donc tu travailleras moins les jours suivants.
      Pour être loin de ses proches, j’ai fini par m’y habituer.

      Et honnêtement, une petite pause avec son hommme, ne peut que faire du bien… Une fois de retour, c’est encore mieux …

      Réponse
  2. jess ica nado

    Très bonne idée Éli!!! Tu m’as aussi fait rappelé notre premier vol à Londres 🙂

    Réponse
  3. Gabriel Pitre

    Ça m’a fait penser à l’interview que j’avais fait pour mon oral à l’école ^^

    Réponse
  4. Yves Destination Terre

    Salut Élizabeth, ça va répondre à bien des questions je crois. Surtout qu’avec la sortie d’une série télé comme Pan Am, il risque d’y avoir bientôt un regain d’intérêt pour le métier….

    Réponse
  5. Beatriz

    Merci pour votre réponse.
    Malgré mon jeune âge (20 ans donc je n’ai pas encore de vie de famille) je dois avouer que ça me rassure beaucoup étant donné que j’hésite à me lancer dans ce métier.
    Je ne sais pas si je dois m’orienter vers un métier de l’international ou bien vers le métier d’ hôtesse de l’air…

    Réponse
  6. Comparateur bancaire

    bravo pour cet article qui pourra intéresser toutes celles et tous ceux qui veulent s’orienter vers ce genre de métier. Votre article a le mérite d’être très honnête sur les avantages et inconvénients de ce métier.

    Réponse
  7. Phil

    Bonjour, je pense au métier d’agent de bord. Mais j’hésite pour des raisons de stabilité familiale (être parent et agent de bord) puisque j’ai déjà un emploi.

    Je me pose des questions;

    -Est-il possible de faire des vols locaux (dans le même pays ou continent) et revenir dormir chez soi le même jour ou le jour suivant durant les premières années de nos nouveaux nés?

    -Le salaire et avantages sociaux sont-ils intéressants, facilités d’avancements ou de changements d’itinéraire, vacances, congés parentals, plans de retraite, assurances, etc? Je sais que tout dépend de la cie aérienne, mais comment pouvons-nous trouver ces info?

    Merci d’avance!

    Réponse
    • elizabethlandry

      Bonjour, C’est certain que la stabilité n’est pas évidente à ses débuts dans le métier…

      J’imagine que tout dépend de la compagnie aérienne. Dans ma compagnie par exemple, les vols en hiver nous permet de revenir à la maison le soir. En été, en Europe c’est moins de 48 h et tu peux être de retour chez toi.
      Le seul problème c’est qu’au début, tu risques d’être sur appel donc tu ne peux pas toujours savoir quand tu pars.
      Ensuite, tu risques également d’être basé ailleurs qu’à Montréal dans les débuts. Il faut voir avec la compagnie aérienne que tu désires travailler.

      Le salaire n’est pas très élevé mais assez considérant les jours que nous travaillons et que nous sommes en congé. Nous avons beaucoup de congés. Il se peut que tu aies une semaine complète alors que ce n’est même pas des vacances. Les avantages sociaux sont intéressants (pour ma compagnie encore une fois)

      Peut-être peux-tu appeler directement les compagnies si tu es intéressé. Tu ne perds rien d’appliquer quand même et voir par la suite.

      Il y a même des personnes qui ont deux emplois…

      J’aimerais te répondre en détails mais ce sont toutes des infos qui varient d’une compagnie à l’autre.

      J’espère t’avoir orienté un peu. Si tu as une conjointe, au moins elle pourra être là lorsque tu pars deux jours…
      Je sais que ce n’est pas très évident au début mais je crois tout de même que cet emploi nous permet de profiter beaucoup plus de la vie que d’autres emplois.

      Je te souhaite bonne chance!

      Réponse
  8. Phil

    Merci pour la réponse.
    Une autre question: Est-il possible d’avoir un emploi comme agent de bord sans vivre à Montréal, Toronto ou Vancouver s’il y a un aéroport à proximité (Québec ou Ottawa)?

    Encore Merci

    Réponse
    • elizabethlandry

      Bonjour,
      Oui c’est possible. Je connais plusieurs agents de bord qui sont basés à Montréal et vivent à Québec, Gatineau, Ottawa, Magog etc…
      Bonne chance alors:)

      Réponse
      • elizabethlandry

        Aussi si vous êtes basé à Toronto peut-être plus facile d’avoir un pied à terre à Toronto comme un appartement et de prendre des vols avec une autre compagnie ou Air Canada si vous travaillez pour Air Canada vers la maison lorsque vous avez des journées de congé plus longues.

        Réponse
  9. bibi

    Jai appliqué chez Sunwings , on mas convonqué pour une entrevue samedi prochain….Je me demandais si il y avait beaucoup de candidats lors des rendez-vous dentrevues..??Mon anglais n’est pas parfait ..sa minquiette un peu .
    Coté « code éthique » ….maquillage ?? manucure ??

    Réponse
    • elizabethlandry

      Bonjour Bibi,
      Je ne connais pas toutes les procédures de chacune des compagnies mais je peux essayer de t’orienter un peu.
      Pour les entrevues, j’imagine que tu auras une entrevue individuelle pour que les responsables puissent te parler face à face. Il y a sûrement beaucoup d’autres candidats tout comme toi car plusieurs veulent pratiquer ce métier. Si j’étais toi, j’essaierais de focuser sur toi et non sur les autres candidats… reste toi-même et n’essaie pas trop de te faire remarquer. Le but est que tes réponses et ton attitude inspire confiance. Tu vas travailler dans le public alors reste souriante et agréable à la conversation. Côté anglais, c’est toujours important de se débrouiller dans cette langue compte tenu que tu travailles au Canada… Mais rien à être parfait.
      Habillement: Pas de chichi. reste traditionnel, classique comme une agent de bord.
      maquillage, encore là, oui bien sûr, toujours nécessaire mais classique.
      manucure… soit à la française ou rien du tout, juste pour être sûre car les compagnies, à mon avis, ont leur propre code étique. Il faut que tu « Fit » donc en restant classique, tu ne risques pas de viser dans le vide.

      Voilà, en espérant t’avoir éclairé davantage!
      Bonne chance:)
      Elizabeth

      Réponse
      • bibi

        Merci beaucoup pour ta réponse !! Cest TRES apprecié.et oui sa m’enleve un peu de stress……a suivre !! 🙂

        Réponse
  10. mirjana

    je suis une perssone que ca fait 10 que je travaile a un casino service a la clientele est immpecable mon comme une petite fille c’était de devenir la hotesse d’avion je ne pouvais jamais faire mais j’aimrais faire ca j’aime voyager c’est le travail de mon reve comment je peut faire ca je parle francais anglais et pocito espagnol je vis a ottawa merci

    Réponse
    • elizabethlandry

      salut ma chère,
      Et bien, je te conseille de regarder les sites des compagnies aériennes qui t’intéressent, c’est là que tu pourras savoir s’ils embauchent ou pas. Ensuite, tu te fais un curriculum vitae et tu envoies ce qu’ils demandent comme exigences. Tu verras ensuite ce qu’ils répondent. Je crois que Sunwing embauchait dernièrement… Porter pourrait être intéressant aussi comme compagnie.

      Je te souhaite bonne chance! et j’espère bien que tu pourras réaliser ton rêve:)
      Au plaisir!

      Réponse
      • mirjana

        Je te remercie beaucoup de m’encourager Merci

        Réponse
  11. Liliane

    Merci pour ton billet…. Jai eu une entrevue telephonique avec air canada ce matin et je vais avoir un rapel pour une entrevue face a face…. Je suis nerveuse! Est ce que cela t arrive siuvent d avoir des retards de vols et de ne pas etre payer a cause que tu n es pas dans les airs?? est ce possible de vivre uniquement de cemetier les premieres annees en ayant seulement cela comme revenu???? Merci a toi!

    Réponse
    • elizabethlandry

      Bonjour,
      C’est cool que tu aies une entrevue prochainement. Pour les retards, il faut ne pas y penser parce que si on commence à se dire je ne suis pas payée ici et là, ça va être difficile de passer à travers. Les retards dans l’aviation ça arrive. Mais normalement, ta paie à l’heure compense d’une certaine façon. Pour le salaire, ce n’est pas très élevé au début et oui cela peut-être difficile d’arriver. Les agents de bord ont souvent deux jobs les premières années. Chose certaine, tu ne commences pas à faire ce job là pour le salaire. D’abord, le style de vie et ensuite le reste. Je te souhaite bonne chance!

      Réponse
      • Liliane

        Merci de ta reponse! Apres avoir lu et lu, je suis venue a m’en foutre, il semble y avoir vingt million de bon cote et d inconvenient qui pour moi sont des avantages! je sais je lai dis dans mon message precedent mais merci et merci encore. BOn vol a toi et bonne journee!!!!

        Réponse
  12. Frank

    Bonjour à toi,
    merci pour ce billet 🙂 sa répond a pas mal de questions que je me posais ! étant en recherche d’emploi, j’ai pensé de devenir agent de bord. Sa fait un bon bout de temps que j’y pense ! Mais j’ai juste une question, est-il nécessaire d’être complètement bilingue pour faire cet emploi ou bien si on sais se débrouiller en anglais sa va être correct ? merci de ta réponse.

    Réponse
    • elizabethlandry

      Bonjour à toi,
      Oui, je pense bien que tu n’as pas à être parfaitement bilingue en anglais. Oui tu dois te débrouiller mais je ne pense pas que les compagnies aériennes te fermeront les portes si tu as un accent et cherche légèrement tes mots. Je tenterais ma chance! Bonne chance! Elizabeth

      Réponse
  13. Marie

    Salut!
    Merci énormément pour ton article, c’est toujours bien d’avoir l’avis d’une vraie agent de bord! Je me demandais si le pourcentage des personnes de plus de 40 ans est élevé? Qu’est-ce que tu remarques ?

    Merci! Marie

    Réponse
    • elizabethlandry

      Salut Marie, dans ma compagnie il y a beaucoup d’agents de bord qui ont 40 ans et plus mais c’est parce qu’elles y sont depuis longtemps. Les nouvelles embauches, je crois que les employeurs mettent la priorité sur les personnes dans la vingtaine. Je ne suis pas vraiment pour car je pense que pour être agent de bord, il faut avoir eu du vécu et une certaine maturité pour gérer les situations. Mais bon, il arrive que dans les nouvelles embauches, des personnes de plus de 40 ans, ont été prises. je pense que tout est possible, cela dépendra aussi de la compagnie pour laquelle tu décides d’appliquer.
      Je te souhaite bonne chance!
      Au plaisir
      Elizabeth

      Réponse
      • Karine

        Bonjour Elisabeth!
        Je sais que c’est un post de il y a 5 ans mais je viens de tomber sur ton article vraiment génial! Et je souhaitais mentionner que je suis une nouvelle agente de bord pour une compagnie aérienne Canadienne et que j’ai 40 belles jeunes années! Et je n’étais pas la seule à la formation, il y en a d’autres de plus de 40 qui ont gradués! J’avais envie de dire au gens de pas s’arrêter à ça, lorsqu’on y croit tout est possible! Sky is the limit!!!!

        Belle continuation à toi, continue de nous raconter tes aventures! : )

        Réponse
        • Elizabeth Landry

          Salut Karine,
          Wow je suis tellement contente que tu écrives ça! Il y en a qui vont être bien heureuses de savoir ça. Je me demande si je vais travailler avec toi… hihi selon la compagnie! Merci beaucoup d’avoir laissé ton commentaire. je vais peut-être bien le partager sur ma page Facebook si tu permets. Au plaisir et bon premier vol!

          Réponse
        • Marie

          Bjr contente de vous lire toutes et un gros merci à notre très chère Miss Elizabeth Landry pour tout ? c très apprécié.
          Sur ce j’ai une question pour Karine et Elizabeth, moi aussi ça fait longtemps que ce métier tente et j’hesite entre les écoles de formation.. vu si suis déjà formée j’aurais plus de chance d’être sélectionnée et plus à l’aise pour la formation avec la compagnie. Nous en avons 2 école chez nous et je ne sais pas l’ql choisir.
          Suis épatée déjà ? félicitations Karine et bonne continuation Elizabeth et un gros merci
          Karine en tant que nvl diplômée.. t’as eu ta formation à ql école stp, merci

          Réponse
  14. Mariejo

    Bonjour, je voudrais savoir si c’est possible d’avoir un exemple du déroulement des entrevues et si il y a des conseils à retenir?
    Merci beaucoup et ton ton blog est super!
    Mariejo

    Réponse
    • Mariejo

      J’ai un entrevue la semaine prochaine et je suis quelque peu nerveuse…;-)

      Réponse
    • elizabethlandry

      Bonjour MarieJo,
      Voilà, je ne sais pas pour quelle compagnie aérienne tu appliques mais par expérience, je me dis que tu dois passer sans aucun doute une entrevue privée. C’est là qu’ils pourront voir mieux qui tu es. Je te propose de t’habiller classique. Chemise et jupe ou pantalon. Pas de fla fla. Bien maquillée. Talons. Pour les questions, c’est souvent bien de mettre l’accent sur tes capacités à travailler en équipe. Souriante. Dévouée. Parfaite quoi:)! Sois toi même, c’est l’important. Je te conseille de lire les autres questions que les gens m’ont déjà posés, peut-être que ça va répondre à tes interrogations. Aussi, je pense que si tu veux faire ce métier, il faut que tu montres que rien ne te dérange dans les changements d’horaires, les fêtes de Noel, changer de base domiciliaire. Une fois que tu seras engagée, il y aura toujours une façon de s’arranger.
      Je te souhaite bonne chance et ne t’inquiète pas avec le reste, tout ira bien!
      Au plaisir!
      Elizabeth

      Réponse
      • Mariejo Villeneuve

        Merci beaucoup pour la réponse rapide et pertinente, c’est super aprrécié. 🙂

        Réponse
  15. Janie

    Merci beaucoup pour ce texte!! Je suis en train considérer cette option de carrière et ne trouvais pas beaucoup d’informations sur le sujet. Tu as répondu à un grand nombre de questions : Merci!
    J’aurais tout de même une petite question pour toi. La formation d’environ 8 semaines est-elle rémunérée? Est-ce le même salaire que pour un agent de bord en vol?
    Encore une fois, merci!

    Réponse
    • elizabethlandry

      SAlut Janie,
      Pour la formation rénumérée… je crois que ça dépends des compagnies mais je ne pense pas. Tu sois ta formation ensuite tu commences à être payé mais il y a des gens qui ne passe pas les cours donc ça ne ferait pas de sens de les payer durant leur formation.
      Voilà j’espère que cela t’éclaireras un peu plus.
      Au plaisir
      Elizabeth

      Réponse
    • RoseFatal

      Chez air canada la formation est payée au salaire minimum ?

      Réponse
  16. Jenny

    Bonjour !

    Merci pour ton article détaillé ! Est ce que c’est possible de savoir combien gagne une agente de bord débutante ???
    Une chiffre stp ! 🙂

    Je te remercie d’avance 🙂

    Jenny

    Réponse
    • elizabethlandry

      Salut Jenny,

      Pas beaucoup en commençant. environ 25 000$ … pas facile, je sais.
      Au plaisir
      Elizabeth

      Réponse
  17. mylene

    Salut et quand tu dit en débutant…tu parles de la première année? Et tu sais environ ensuite le salaire moyen c’est quoi avec les années? Merci beaucoup. J’ ai maintenant 30 ans et cherche a me réorienter mais ce coter de la médaille me rend nerveuse. Aussi, tu ecris super bien c’est super intéressant toute tes histoires!
    Mylène

    Réponse
    • elizabethlandry

      Bonjour mylene,
      En commençant, je veux dire les premières années ou jusqu’à ce que tu gagnes en ancienneté. Car tant que ta compagnie n’engage pas ou que des AB en haut de toi prennent leur retraite, tu vas conserver la même ancienneté et donc les mêmes genres d’horaire. Le salaire moyen n’est malheureusement pas très élevé. Je dirais 40 000$. C’est certain que tu ne vas pas te mettre riche en faisant ce métier mais tu pourras peut être avoir un autre emploi ou te consacrer à des projets personnels. Je te souhaite bonne chance! Au plaisir

      Réponse
  18. mp

    Bonjour ! Je cherche des offres d’embauche et je n’en trouve aucune. Sais tu si ta compagnie ou autre procéderont à un procedure de recrutement prochainement??
    merci

    Réponse
    • elizabethlandry

      Bonjour,
      Le milieu de l’aviation est difficile ces temps-ci et je ne crois pas que des compagnies engagent pour le moment. Continuez de regarder régulièrement les sites internet des compagnies, car elles l’annonceront sur leur site. Bonne chance!

      Réponse
  19. Sandra

    Bonjour, j’ai 24 ans et j’ai toujours rêvé être une hôtesse de l’air. J’habite à Montréal et j’attends pour mes papiers de résidente (passeport, etc.) J’aimerais savoir commun je peux faire pour sauver de temps? Faire de cours? Même si les agences te donnent leur propre cours.
    Ce quoi la meilleure action à prendre? J’ai peur aussi à que le temps passe et qu’il soit encore plus difficile à bâtir mon rêve.
    Merci, tu m’a déjà aidé beaucoup.

    Réponse
    • elizabethlandry

      Bonjour Sandra,
      Je crains que tu ne doives attendre que les compagnies engagent pour pouvoir postuler. Ça ne sert à rien de suivre des cours avant car tu devras en refaire selon leur standard. Regarde les sites des compagnies aériennes qui t’intéressent. Certaines compagnies engagent je crois, dont Rouge et West Jet.
      En attendant, je te suggère te perfectionner l’anglais ou une autre langue. Tu ne perds rien avec ça.
      Je te souhaite bonne chance dans ton parcours.
      Au plaisir!

      Réponse
  20. Mcphee

    Bonjour ma fille termine son secondaire 5 cette annee et son plus grand reve devenir agent de bord ! Jaimerais savoir elle se fait dire quelle doit aller en hotellerie en tourisme et dautre dit quelle doit appliquer chez air transat ou air canada et eux donne la formation et attendre quil appel mais peutetre quil appellerons jamais pouvez vous nous guidez svp merci mme mcphee 4507121953 

    Réponse
    • elizabethlandry

      Bonjour,
      Pour être agent de bord au Québec, vous n’avez pas à suivre une formation par vous-même avant d’être embauché. Les compagnies engagent et ensuite vous font faire la formation. Si votre fille désire être agente de bord, elle peut tout de même faire une formation en hôtellerie, ou tourisme pour avoir un plan B si elle ne parvient pas à se faire engager par une compagnie aérienne. Regardez les compagnies qui ouvrent des postes. Voici quelques noms que vous pourriez vérifier si ouverture il y a. Air Transat, Air Canada Rouge, Can Jet, Sunwing, West Jet, Porter.
      En espérant avoir répondu à vos questions. Si vous désirez plus d’infos, n’hésitez pas:)
      Au plaisir!
      Elizabeth

      Réponse
  21. Sophie Duquette

    Bonjour Elizabeth,
    Je suis fonctionnaire au gouvernement du Canada et je voudrais changer de carrière et devenir agent de bord. À ce que je peux voir, j’ai du mauvais  »timing »….l’histoire de ma vie. J’ai appliqué sur un poste pour le simple plaisir, le problème est que le poste en question est à Calgary (poste permanant). La compagnie est Air Jazz. Je crois bien avoir passé l’examen des langues, ils m’ont déjà parler de l’entrevue. Idéalment je voudrais être basé à Ottawa ou Montréal, je serais prête à faire le sacrifice d’être basé à Toronto mais Calgary, un peu trop loin à mon goût. Je me disais que je pourrais prendre le poste et par la suite demandé un transfert mais à ce que j’ai entendu d’un ami, ça lui a prit 4 ans avant de transférer de Toronto à Montréal, il est avec Air Canada. Je me demande si avec Air Jazz, un transfert serait plus facile? Le genre de question qui ne se demande pas en entrevue. Je ne veux pas prendre le risque de partir à Calgary et d’y rester pour longtemps. Je sais Rouge Air ont embauché leur équipe inaugurale et qu’ils embaucherons tout au long de l’année. Que me conseillez-vous de faire et si avez de l’information qui pourrait m’aider dans ma décision?

    Merci beaucoup!
    Sophie

    Réponse
    • elizabethlandry