Ma quarantaine en République Dominicaine. J’ai décidé de rester.

par

J’ai décidé de rester en République. Oui je suis l’une de celle qui n’est pas revenue au pays lorsque le Canada nous a demandé de revenir. Ma décision vient en partie du fait que j’ai un joli appartement ici avec mon copain. L’an passé, j’ai réparti mon temps entre le Québec et la République Dominicaine. Je faisais mes vols, je déposais mes bagages chez mes parents et je revenais à Cabarete ensuite. Pour moi, rester à la maison signifiait donc être à Cabarete.

Plage de Encuentro à Cabarete

Selon mon horaire de vol, j’étais en congé toute la fin du mois de mars. Heureusement, car sans le savoir, je me suis évitée d’être exposée davantage au virus en ces temps de confinement.

Je me suis posée la question à savoir si je devais revenir. En même temps, revenir signifiait m’installer nulle part à mon retour. Car je n’allais surtout pas poser mes bagages dans la maison familiale alors que mes parents avaient commencé leur quarantaine. Je serais allée à l’hôtel? Me cacher dans un chalet seule pour éviter de contaminer qui que ce soit? En bref, rester au même endroit était pour moi la meilleure chose à faire compte tenu des circonstances. J’espère que j’ai pris la bonne décision…

Et je ne suis pas la seule qui soit restée à Cabarete. Mon propriétaire, un snowbird si l’on peut dire cela comme cela est également resté. Lorsque je marche sur la plage chaque matin, je vois les mêmes expats qu’avant. Nous prenons nos distances. Ne parlons à personne. Tous les bars et restaurants sont fermés. Quelques-uns offrent la livraison à domicile mais pas beaucoup. Le silence règne dans la ville. Disons que la vie dans les îles a pris un autre visage. Il n’y a plus de musique dans les rues. C’est vraiment mort.

La rue principale de Cabarete désertée

Nous allons à l’épicerie une fois par semaine et je cuisine tous les jours. Je manque par contre d’imagination car ici la sélection d’aliments est un peu limitée. Si vous avez des idées de recettes avec des aubergines ou des ananas je suis preneuse. Ça, on en a en masse!

Plusieurs portent des masques et des gants. C’est même obligatoire lorsqu’on entre au supermarché. Le gouvernement de la République Dominicaine a également établi qu’à partir de 17h les gens ne peuvent plus sortir de la maison jusqu’au lendemain matin. J’imagine que quelques Dominicains festifs ne respectaient pas les règles… Difficile de garder les Dominicains dans leur maison!

Pour ma part, bien que j’ai perdu mon emploi « temporairement » comme la plupart des Québécois et autres citoyens du monde, ma routine n’a pas beaucoup changé. Dans le sens que lorsque je venais à Cabarete, je ne travaillais pas alors je poursuis mes activités habituelles. Je marche à la plage, je cuisine et je fais du macramé, ma dernière découverte artistique et j’adore! Je pourrais vous faire une liste des liens que j’ai trouvés pour apprendre si ça vous intéresse. Vous me direz.

Pochette en Macramé que j’ai réalisée

Une chose par contre que je n’avais jamais fait: le lavage à la main! Je n’ai pas de machine à laver et une Dominicaine faisait mon lavage mais depuis le confinement, ce n’est pas possible alors hier, j’ai décidé de laver tout à la main! Je pense avoir fait une bonne job quand même mais ça m’a donné chaud pas mal! Quelle belle invention qu’est la machine à laver!

J’avoue être inquiète pour la suite des choses. Je reçois plusieurs messages d’encouragements mais le secteur de l’aviation ne sera plus le même après le COVID-19. Ce que nous vivons est pire qu’après le 11 septembre 2001 pour l’aviation. Les vols ne reprendront certainement pas comme avant et donc si moins d’avions volent, moins d’agents de bord et de pilotes seront nécessaires.

Être agent de bord c’est une identité pour moi. Ne plus jamais être agente de bord me couperait littéralement un bras, une partie de moi. Je ne suis pas la plus sénior, ni la plus junior et je suis consciente que d’autres collègues sont dans le même bateau que moi mais la possibilité de ne jamais revoler est possible. Je ne suis pas négative seulement un peu réaliste. Cette option existe et chaque jour, je réfléchis à une autre option pour gagner ma vie. Écrire un autre livre qui sait.

J’espère sincèrement que vous continuerez à voyager lorsque le virus sera vaincu. Que nous ne nous laisserons pas emporter par la peur et que nous apprendrons de cela.

En tout cas, une chose est certaine, les passagers n’iront plus aux toilettes les pieds nus et ils se laveront enfin les mains!

Sur une note positive, je souhaite un bon rétablissement à tous ceux qui auront eu la malchance de contracter le virus. Pour ceux confinés à maison, je vous souhaite de mettre à profit votre quarantaine. Lisez un livre que vous aviez tellement hâte de lire mais dont le temps vous manquait. Suggestion : L’Hôtesse de l’air hihi! Sinon, apprenez à faire du macramé LOL!

À très bientôt j’espère.

Elizabeth, à jamais une Hôtesse de l’air dans l’âme

xoxo

Écrit par Elizabeth Landry

Elizabeth Landry est agente de bord et une vraie passionnée de voyage et des sports nautiques. Elle partage son temps entre Cabarete en République Dominicaine, le Québec et les airs. Elle dirige le blogue L’Hôtesse de l’air depuis 2010 et a écrit trois romans à succès du même nom. Sa boutique #FLYWITHME vous fera voyager à travers le monde !
Vous avez aimé cet article? N’Hésitez pas à nous le faire savoir en commentant ci-bas! Sinon, il y a mes livres pour vous divertir!
ou

11 Comments

11 Commentaires

  1. Sonia

    J’adore !! Être à ta place j’aurais pris la même décision. Tant qu’à être cloîtrée, aussi l’être dans ton appartement avec ton copain au CHAUD !!! ( la petiote robe rose )
    À bientôt

    Réponse
    • Elizabeth Landry

      Salut Sonia, oui tu as raison. Au moins, il fait beau et chaud. Pis l’idée c’était quand même de rester chez soi et c’est ici pour le moment. Un jour à la fois! Merci de me lire et bonne quarantaine à toi aussi! À très bientôt j’espère!

      Réponse
  2. Noëmi Plante

    Allô Elizabeth 😊
    Je suis revenue de Cabarete la semaine avant la fermeture des frontières au Québec… On est allé là-bas en vacances, moi & mon chum, sous tes propres recommandation, dans un envoi que tu as fait il y a déjà quelque temps et dans lequel tu avais aussi inclu une vidéo qui parlait de la place avec tellement de bien de passion qu’on avait décidé que ce serait une de nos destinations de la Semaine de relâche (je travaille en milieu scolaire, donc pas beaucoup de choix de dates pour les vacances).
    Alors déjà, merci tellement pour la suggestion! On a adoré cet endroit ❤️
    Ça me touche de voir ta photo de la Principale si déserte, c’est triste tout ça.
    On a tellement été bien là-bas, je te comprends d’y habiter.
    Je veux juste que tu saches que nous, après la crise, c’est certain qu’on va continuer de voyager, et je souhaite vraiment que tu puisses poursuivre tes aspirations et être agent de bord encore longtemps, comme tu le souhaites.
    Depuis que je te suis sur les réseaux, ma perception de ce travail a complètement changée et mon attitude en avion aussi.
    Merci d’être là, et je serai de celles qui encourageront l’industrie quand toute cette sh** sera derrière nous.
    Bon courage, prends un peu de soleil pour nous et donne-nous des nouvelles encore ☀️
    Noëmi

    Réponse
    • Elizabeth Landry

      Chère Noëmi, wow j’ai la larme à l’oeil. Pour vrai, on écrit, on met des photos mais on ne sait pas vraiment si ça change quelque chose dans la vie des gens. Mon but étant d’inspirer les gens à voyager, à découvrir de nouvelles destinations, réaliser ses rêves. ça me fait chaud au coeur ton message et de savoir que tu as aimé Cabarete autant que moi. C’est fou la rue est déserte totale! Il n’y pas un bruit de moto… ça j’avoue que ça fait du bien pas mal, haha au moins quelque chose de positif! Contente de savoir que tu vas continuer à voyager et que ton attitude à changer un peu à bord haha! c’était un peu le but aussi YEAH! J’ai remarqué que je servais moins de jus de tomate… peut-être que ça a un rapport avec mes livres qui sait? Bonne quarantaine et merci encore pour ton message! Au plaisir de se croiser sur un vol un jour! Elizabeth

      Réponse
      • Noëmi

        Ahahah!
        J’avoue que pour ma part, depuis que je t’ai lue, je ne commande plus de jus de tomates en avion 😂
        Bonne quarantaine à toi aussi et je tenterai de te reconnaître en vol, un jour, quelque part au dessus des nuages 😊

        Réponse
  3. Lucie

    Tu es extraordinaire profite du moment présent . Personne ne sait ce que l’avenir nous réserve . On y vas une journée à la fois ! Ici au Québec Le Soleil est de retour avec nous c’est la période de cabane mais avec moins de monde et surtout pas de visite un peu différent de l’année dernière mais bon notre mental est déjà comme en bon beauceron rodé!! Prends du bon temps à la plage avec une belle méditation et du bon temps !! Lucie !! Xxxx qui te lis à chaque fois ! Tu es merveilleuse !! Tiens nous au courant de la réalité ! Ici le monde ne sourit presque plus ou moins ! Un regard différant . Bonne journée !! 😉

    Réponse
    • Elizabeth Landry

      Salut Lucie, oh la cabane à sucre ! c’est ma période préférée et dire que personne au Québec va pouvoir en profiter… j’espère au moins que vous pouvez continuer à faire le sirop. la bouilleuse et de l’eau d’érable ça soit pas être trop dangereux. On garde le moral, en plus si le soleil sort c’est déjà ça! On garde le sourire même si on est cloîtré. Ça va malheureusement distancer les gens plus qu’avant j’imagine. Bonne quarantaine malgré tout! Elizabeth

      Réponse
  4. Carole

    Salut Elizabeth,
    Tu as la chance d’être confiné dans une belle place, j’échangerais volontiers ma machine à laver contre ton lieu de confinement.
    C’est une situation particulière pour tout le monde. Depuis deux semaines je fais du télétravail. Je ne suis pas installée comme au bureau des tensions musculaires me font des migraines de ouf. Mais je vais pas me plaindre, je pourrais être contaminer et être à l’hôpital. Il faut voir aussi le bon côté des choses, plus de sommeil car pas de bus à prendre. Aussi il faut voir les chinois qui ressortent de quarantaine après 3 mois de galère, et aussi les épidémiologistes, scientifiques, chercheurs… qui vont trouver une façon de nous sortir de cette situation. Je garde espoir…
    Pour ma part, c’est clair que je reprendrais l’avion, ma famille vit en France donc je les visiterais comme à chaque année, en espérant que le prix des billets n’aura pas trop changé, car sinon je ne pourrais pas aller en vacances à Noël là-bas. A suivre.
    le prix du gas a chuté ici de 1,20$ à 0,82$. C’est fou.

    Bon courage à toi ! Au plaisir de te lire. 🙂

    Réponse
    • Elizabeth Landry

      wow Merci de me raconter ta réalité. On garde espoir effectivement. ça rentrera dans l’ordre. Le prix du gas a donc ben chuté! Il y a au moins une chose de positive avec ce virus là… peut-être qu’après ça, il y a aura aussi plus de télé-travail, ce qui n’est pas une mauvaise chose en soi. J’espère que tu pourras bientôt visiter ta famille en France, et les billets seront encore abordables comme avant… Bon courage à toi et à très bientôt!
      Elizabeth

      Réponse
  5. Nathalie

    J’ai lue tes livres et j’ai adoré, je vote pour qu’il y ai une suite 😁 ou un autre livre qui parle de voyage 😁, moi je vais continuer à voyager ce nlest pas ce virus qui m’arreteras, peut être que les prix seront plus haut mais au lieu de voyager 3-4 fois par année j’irai moins souvent 🙁 , je devais partir le 1 Avril pour le Mexique pour 1 mois , je suis tellement déçue 😔 si j’avais été dans ta situation j’aurais fait pareil comme toi, je serais rester .. et pour les recettes j’ai aucune idée mais avec internet tu devrais pouvoir en trouver ( je l’espère pour toi😁)
    Bon courage et j’espere bien pouvoir aller visiter ton coin très bientôt

    Réponse
    • Elizabeth Landry

      Salut Nathalie,
      Merci pour ton message. wow 1 mois au Mexique… ouais tu devrais repousser un peu:( Contente de savoir que ça ne t’empêchera pas de voyager lorsque tout rentrera dans l’ordre. Je pense aussi que les gens font faire comme toi. On peut tout de même pas rester chez nous pris par la peur. Oui je sais un autre livre… je m’y mets. Je pense que ça sera un livre qui parle de voyage… À suivre! À très bientôt et merci de me suivre;) Elizabeth

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer…

Les 10 règles d’or pour devenir agent de bord au Québec

Les 10 règles d’or pour devenir agent de bord au Québec

Toute compagnie aérienne recherche l'employé idéal et cet employé pourrait être vous! Comment donc faire pour être embauché et enfin voler à 36 000 pieds d'altitude? Voici 10 règles qui vous guideront lors de l'entrevue jusqu'à effectuer votre premier vol en tant que...

lire plus

Partagez!

Faites voyager vos amis en partageant cet article!