J'ai pris la péridurale et je donne le biberon... MEA CULPA!

Dans un avion, si vous voyagez avec un enfant et qu’une dépressurisation survient, il vous faut mettre votre masque EN PREMIER et ensuite placer celui de votre enfant sur son visage.

Lors des consignes de sécurité, c’est l’un des points majeurs. Bagages. Ceintures. Sorties d’urgence et masque à oxygène sur vous et sur la personne dont vous prenez soin.

Ce dernier point s’explique simplement.

Si vous perdez connaissance à 36 000 pieds dans les airs (ce qui peut d’ailleurs survenir en moins de 30 secondes à cette altitude) votre bébé ne pourra pas se le mettre soi-même. Il est vulnérable. Il dépend de vous et de votre bien-être…

Depuis que je vis en République Dominicaine, je côtoie une grande communauté de gens qui sont pour le 100% naturel. Pro végane. Pro Végé. Pro sans désodorisant. Pro aucun médicament. Pro sans ceci et sans cela.

La tendance est au naturel. Ici et ailleurs. 

En ce qui a trait à la maternité c’est aussi au naturel. 

 

À Cabarete, parmi plusieurs femmes que je connais, on priorise l’accouchement naturel. Sans péridurale. À la maison. Avec une doula. (ou sans pour les plus fervents) 

Peut-être parce qu’ici, si une femme accouche à l’hôpital c’est la césarienne presque assurée. On m’a dit que la République Dominicaine est l’un des pays qui pratiquent le plus les césariennes.

Peut-être parce que ça l’ajoute des coûts à l’opération. Ou juste qu’ils n’ont pas de temps à perdre à vous laisser souffrir des heures entières avant d’accueillir votre petit.

Bref, il y a tout de même des médecins qui savent comment accoucher une femme par voie vaginale et c’était avec l’un d’entre eux que j’avais planifié donner naissance à l’hôpital si jamais je ne retournais pas au Québec.

Victorio à la plage de Cabarete pour la première fois

 

J’ai choisi d’accoucher au Québec pour être bien entourée par ma famille et pour surtout avoir l’esprit tranquille. 

En République, la médecine n’est pas mauvaise comme l’un peut le penser, mais elle a ses positifs et ses inconvénients.

La vitesse du système de santé est de loin plus rapide qu’au Québec. Facile à battre direz-vous! J'ai le numéro personnel de mon gynécologue pour prendre rendez-vous. Imaginez! 

La compétence, il faut la chercher, faire ses devoirs. Demander des références sur tel ou tel médecin et quand on en trouve un bon, on le garde. 

Ici, je challenge les médecins. Je leur pose des questions pour être sûre. Au Québec, j’ai confiance en le personnel soignant à 100 %.

Mon accouchement s’est bien passé. Les médecins et infirmières n’avaient pas plus que 35 ans et je n’ai jamais douté.

On m’a dit nous allons te provoquer à 39 semaines car tu as 40 ans. J’ai dit ok.

On m’a dit après plusieurs heures en travail, on va peut-être devoir te faire une césarienne, j’ai accepté. Finalement, le bébé est arrivé sans césarienne.

Chacun a ses raisons de choisir la méthode qu’il désire (à la maison ou à l'hôpital) et dans lequel il se sent à l’aise. Par contre, ce désir du tout naturel me titille un peu. Surtout si on veut me vendre coûte que coûte que le NATUREL est beaucoup mieux que le reste.

Moi-même je suis pour le naturel. Les bien-faits sont là.

Pourtant, quand on parle de donner naissance. De donner la vie. Je pense que la combinaison des deux me semblent important aussi. Le naturel et la science moderne. Surtout si c'est pour le bien de mon bébé. 

Césarienne ou pas, l’important était que mon bébé naisse en santé.

 

 

Depuis mon retour à Cabarete et la naissance de mon enfant, on me demande les mêmes questions :

« As-tu accouché naturel? »

et

« Est-ce que tu allaites ? »

Si accoucher NATUREL veut dire « par voie vaginale » alors OUI j’ai accouché NATUREL! 

Par contre, j’ai demandé la péridurale alors que ce n’était pas naturel selon certains.

Je donne le sein à Victorio

Victorio a l'air bien content. Maman moins...

 

Avant de donner naissance, je me suis jointe à un groupe de femmes pour parler de ces accouchements à la maison. C’était intéressant et dirigé par une doula reconnue de la région. J’y allais par curiosité et pour tâcher de prendre la bonne décision.

Une jeune maman m’avait parlé de ce groupe. Dans la conversation, elle m’avait mentionné son aversion pour la péridurale. Très nocif pour le bébé et pour moi. 

Je ne parle même pas de la césarienne. Un choc pour l'âme du bébé. L'une des femmes a même accouché en siège plutôt que de subir une césarienne. 

Elle m'a vanté les bénéfices d'accoucher naturellement en me mentionnant que sans péridurale, on pouvait même atteindre l’orgasme...

Personnellement, je préfère atteindre l’orgasme d’une autre façon!  

Parlons maintenant d'allaitement.

« Comment se passe l’allaitement? » me demande-t-on.

« Je donne le biberon » répondai-je.

Si vous pouviez voir la déception dans leurs yeux.

« Oh! Mais le lait maternel c’est ce qu’il y a de plus NATUREL pour ton enfant! »

Je sens bien ce léger jugement et vous savez quoi ? Je ne m’en porte pas plus mal.

Victor en train de donner le biberon au bébé (victorsurfcabarete.com)

 

J’ai essayé de donner le sein. Ça n’a pas fonctionné. 

Des vols de nuit j’en avais volés et pour les nuits perdues, j’étais une pro. Pas une PRO du naturel mais une PRO DES NUITS PERDUES.

Je n’avais rien vu en comparaison à un bébé qui vient de naître et qui veut manger. J’étais fatiguée. Je pleurais pour un rien. 

J’ai pris la décision de mettre mon masque à oxygène et de lui donner du lait préparé.

 

Mon enfant a maintenant 2 mois. Il est heureux. Il grossit. Mon accouchement s’est bien passé. Je n’en suis pas traumatisée. 

Je remercie sincèrement la péridurale de m’avoir épargné cette douleur extrême qui m’a fait pleurer et crier comme je n'aurais jamais imaginé. (J’avais pourtant dit à l’infirmière que je n’allais pas crier…)

Pour moi, désirer vivre la douleur de l'accouchement relève d'une conviction profonde. Il faut être prête mentalement.

Je suis contente d'être en 2022 et d'avoir pu profiter de l'évolution de la médecine moderne. Le retour au naturel sur ce point, n'aura pas été pour moi. 

Je ne suis peut-être pas une « VRAIE»  mais ma santé mentale se porte bien et mon enfant est en santé. 

Sur ce, je pense que je vais m’appliquer une crème solaire naturelle et aller remercier les bonnes énergies à la plage.

 

Joyeuses Pâques!

 

 

 

 


L&

L'Hôtesse de l'air - Tome 1

Prix régulier$20.00
/
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés lors du passage à la caisse.

Roman de fiction où l'héroïne Scarlett est agente de bord. Ses aventures sont tirées de la réalité...

Synopsis:

Scarlett, trente ans, est agente de bord, mais elle préfère dire « hôtesse de l’air » parce que c’est plus sexy. Ses amies ne cessent de lui répéter qu’elle est trop exigeante envers la vie, et surtout envers les hommes. Pourtant, elle refuse de laisser de côté ses principes par peur d’être seule. Elle a bien déniché un emploi de rêve, non ? Alors le reste suivra assurément !

Cependant, travailler à 36 000 pieds d’altitude n’est pas toujours de tout repos. Entre les voyages aux quatre coins du monde, les aventures cocasses avec les passagers et les histoires abracadabrantes de ses collègues, Scarlett attend l’amour. Lorsqu’il se présentera enfin à elle, ce sera sous la forme d’une relation quasiment impossible. Dira-t-elle oui à cet amour et, dans ce cas, à quel prix ?

 

Procurez-vous ce livre sur la boutique ou directement sur Amazon.fr ou Amazon.ca

Vous pourriez aussi aimer