Destination voyage

Image du site https://lhotessedelair.com
30 août 2010
Par Elizabeth Landry

Fermé pour les vacances

Première partie: Journée 1

Plusieurs disent qu’en Amérique du Nord nous travaillons beaucoup trop. Nous ne prenons pas le temps de vivre et de profiter de la vie. En vérité, ils n’ont pas si tort que ça mais sérieusement, c’est bien commode!

Jamais mais au grand jamais, je suis prise au dépourvu au Québec. Si j’ai tout à coup une faim énorme au beau milieu de la nuit et que je ne peux vraiment pas attendre au lendemain, je sais que le casse-croûte de mémé sera ouvert si tout le reste est fermé.

Si je suis soudainement malade à minuit un dimanche soir, il n’y a pas de doute, Ti-Père au coin de la rue me donnera un sirop efficace.

S’il manque d’électricité, la génératrice va démarrer.

Et si les chefs des meilleurs restaurants de Montréal prennent des vacances, c’est facile, nous formerons des sous-chefs pour les remplacer durant leurs absences. Bref, nous ne sommes jamais mal pris.

Ouf! C’est pas comme ça en Europe. Normalement, je vis avec. Mais quand ça arrive tout en même temps, là je me fâche!

Je suis à Lyon en France. Or, tout est fermé ou presque. Comment ça donc? Les Français partent en vacances en août! Pas pour deux jours. Ni pour une semaine mais pour le mois au complet! Et ça peut même aller jusqu’en septembre. Bye-Bye les profits!

Voilà, je devrai donc ajuster mon horaire en conséquence encore une fois. J’avais quelques bonnes adresses à visiter mais après la lecture décevante de quelques «FERMÉ POUR LES VACANCES» ou «FERMÉ À PARTIR DU 1 AOÛT JUSQU’AU – AUCUNE IDÉE -MIEUX VAUT NE PAS VOUS LE DIRE AU CAS OÙ NOUS VOUDRIONS RESTER PLUS LONGTEMPS À LA PLAGE»

J’ai décidé d’abandonner.

À mon plus grand désespoir, j’ai abouti à une table minable dans une ruelle minable à manger un magret minable. Grrrr!

Malgré tout, j’ai quand même réussi à visiter une adresse que l’on m’avait suggérée. Ce n’est pas un restaurant mais plutôt une cave à vin dans le Vieux Lyon appelée ANTIC WINE et tenu par le caviste Georges Dos Santos.

Si vous n’êtes pas un amateur de vin, le détour en vaut quand même la peine. Allez donc ainsi renifler l’odeur de la vieille pierre et regardez les nombreuses bouteilles poussiéreuses qui s’étalent l’une sur l’autre. Écoutez les connaisseurs jaser d’un bon Côte-Rôtie ou d’un St-Joseph, ces vins prestigieux de la Vallée du Rhône. Prenez aussi quelques photos des Magnum, ces énormes bouteilles trop grosses pour entrer dans votre valise.

Bref, vous allez sûrement y aller pour fouiner un peu, question de curiosité mais je suis certaine qu’après une petite dégustation, vous en ressortirez avec une ou plusieurs bouteilles à la main. Tant mieux c’est si bon du vin!

De mon côté, je suis repartie avec une bouteille de St-Joseph dans mon sac et un brillant plan de match pour la journée du lendemain.

Comme tout semblait fermé à Lyon, j’ai décidé de visiter les vignobles de la Côte du Rhône situés à seulement une heure de train. Génial non?

Je me coucherai donc en savourant l’idée de déguster le lendemain les meilleurs crus de France.

Question: si les Français sont en vacances, cela ne veut-il pas dire que les vignerons le sont aussi? Grrrr! À suivre…

ANTIC WINE

18 rue du Boeuf/04 78 37 08 96/

www.anticwine.com/anticwine@yahoo.fr/

voir carte

Poursuivre la lecture
Partagez!
Image du site https://lhotessedelair.com
28 juillet 2010
Par Elizabeth Landry

Café des Arts à Marseille

FOUR À BOIS ET SOUPE DE POISSONS

Le hasard fait bien les choses. Durant mes quelques heures à Marseille, je voulais essayer cette soupe de poissons typique appelée bouillabaisse. Pourtant, après avoir tenté une réservation dans plusieurs restaurants de la ville, mes efforts ont été en vain. Aucune place disponible. «Je ne peux pas croire qu’il n’y ait pas d’autres endroits qui servent de la bouillabaisse?», dis-je au maître d’hôtel. «Bien sûr madame mais vous aurez droit aux attrapes à touristes, est-ce votre désir?».

J’ai donc décidé de reporter cette dégustation à ma prochaine visite. Par contre, mes collègues et moi avons tout de même décidé d’aller jeter un coup d’oeil au menu de Chez Fonfon, l’un de ses établissements renommés pour servir ce fameux plat. Après notre exploration, notre regard s’est arrêté sur une discrète inscription «RESTAURANT» de la rue du Vallon des Auffes. Un peu sceptiques, nous nous sommes avancées.

Mis à part les deux petites tables à l’extérieur, ce restaurant ne nous attirait guère. Un peu indécises et prêtes à partir, le propriétaire Georges Jacomino sortit à l’extérieur. « Il y a t-il une terrasse disponible? » lui dis-je en présumant un «non» évident. Il nous fit plutôt signe de le suivre à l’intérieur. Perplexes, nous l’avons tout de même suivi. Nous en ressortirons que trois heures plus tard:) Ne vous fiez donc pas toujours aux apparences!

Le Café des Arts n’a l’air de rien: deux tables à l’extérieur, un insigne un peu brisé et aucune vue sur la mer.

À l’intérieur par contre:  une aire ouverte et deux jolis oliviers, un boudoir au deuxième, un décor provençal, un feu de bois qui s’allume dès l’arrivée des premiers clients, des entrecôtes argentines, une soupe de poissons de Chez Fonfon et en bonus des serveurs à l’accent marseillais prononcé.

Nous sommes les premières clientes mais pas question de chercher plus loin. Le propriétaire semble sympathique, le menu aussi, c’est donc vendu!

La spécialité? La viande d’Argentine cuite sur un feu de bois que Georges, le propriétaire s’apprête à allumer sous peu. Quoi choisir? L’entrecôte ou l’intrigante soupe aux poissons de Chez Fonfon inscrite au menu? «Pourquoi pas les deux?», me suggère-t-il. Je partage donc la soupe avec une amie et je me réserve la viande pour le repas. Mes deux autres collègues choisiront pour leur part la lotte safranée. Vraiment, nous avons tout adoré; du service, à la nourriture jusqu’au prix. Une belle soirée!

Mais vous savez ce que j’ai aimé par-dessus tout? C’est ce vent familial qui flottait dans l’air du début à la fin. Un gratin dauphinois cuisait sur le feu de bois. Nos entrecôtes aussi. Georges saluait chaleureusement ses clients à l’arrivée et préparait les assiettes sur son comptoir à la vue de tous, comme à la maison. De plus, sa «maison» était remplie de Marseillais. On aime ça!

Café des Arts

122 rue du Vallon des Auffes/Marseille/France/ + 33 04 91 31 51 64/ www.lecafedesarts.net/ Menu à 28 euros et à 45 euros/ Réservation possible/ Carte de crédit acceptée/ Ouvert les jours de 12h à 14h et à partir de 19h30/ Fermé le mercredi/Juillet et Août ouvert seulement le soir/voir carte


Poursuivre la lecture
Partagez!
Image du site https://lhotessedelair.com
9 juillet 2010
Par Elizabeth Landry

La Fried Dough à Old Orchard Beach

Nous avons probablement tous un lointain souvenir d’avoir visité le Maine avec nos parents lorsque nous étions jeunes. C’était peut-être à Ogunquit mais pour plusieurs d’entre nous, c’était à Old Orchard que nous venions passer nos vacances d’été. Sachant que j’allais y séjourner quelques jours, j’avais déjà des frissons.

J’imaginais des restaurants de pizzas bien grasses, des arcades et des montagnes russes. J’imaginais voir des boutiques de T-shirts quétaines ayant comme inscription «OLD ORCHARD BEACH» et sentir une odeur de friture dans l’air. Et bien, c’est exactement tout ça. Aucune surprise de ce côté là.

Malgré tout cela, je dois mentionner que la plage de Old Orchard est l’une des plus belles plages du Maine. Elle s’étend sur 7 miles de long et est donc vraiment appréciée des vacanciers. En fait, si vous dormez dans un hôtel loin de la ville et donnant sur la mer, vous serez très satisfait. Vous aurez ainsi accès à une belle plage, beaucoup d’espaces et vous n’aurez pas à écouter les conversations de vos voisins. Honnêtement, c’est pas mal du tout.

Gastronomie maintenant: nada! Il faut définitivement sortir pour trouver des restaurants moins «gras». Mais tant qu’à y être, j’ai décidé de mettre à profit mon séjour dans ce coin de pays et j’ai donc testé une «spécialité gastronomique» de OLD ORCHARD BEACH: la FRIED DOUGH.

Au Québec, cette pure délicatesse s’appelle «queue de castor». La recette est assez simple: de la «bonne» pâte sucrée frite dans de l’huile bien grasse. Par la suite, est saupoudré sur sa texture croustillante, du sucre en poudre et de la cannelle. On peut aussi ajouter une touche de gras supplémentaire comme du beurre ou de la garniture plus savoureuse comme de la sauce à pizza ou de la marmelade aux bleuets. Ouf! C’est bon mais vraiment trop lourd pour l’estomac.

Vous vous demandez sûrement quelles sont les meilleures FRIED DOUGH offertes à Old Orchard Beach?

Pour vous satisfaire, voici mon TOP 3 FRIED DOUGH!

POSITION #1

La Fried Dough de «THE PIER ORIGINAL FRIED DOUGH»

Adresse: Sur le fameux quai en bois appelé (Pier) qui existe depuis 1898.

Prix: 3 $US

Variétés offertes: Une seule: la traditionnelle avec beurre, sucre en poudre et cannelle.

Description sommaire: Consistante, centre croustillant, très grasse mais tant qu’à manger une Fried Dough…, beaucoup de sucre en poudre et de cannelle, un goût de beigne plus savoureux et moelleux.

Autres avantages: Tables à disposition, le décor rappelle celui d’une fête foraine des années 50, la Fried Dough est frite devant nos yeux.

Position #2 (Meilleur achat QUALITÉ/PRIX)

La Fried Dough de «PIER FRENCH FRIES»

 

Adresse: 12-14 Old Orchard Street. En biais avec l’arcade.

Prix: 2.50$US

Variétés offertes: Vous choisissez votre garniture comme vous le désirez, voici la liste:

Description sommaire: Gonflée, croustillante, équilibrée en gras

Autres avantages: Vous pourrez par la même occasion déguster leurs réputées frites vaguées servies avec du vinaigre. Personnel accueillant. Bol à frire à la vue de tous.

Position # 3

La Fried Dough de «ROCCO’S PIZZA»


Adresse: 4 West Grand Ave. En face de Pier French Fries

Prix: 3.50$US

Variétés offertes: Fried Dough au beurre, sucre en poudre et cannelle. Pour le même prix, ajoutez une garniture de sauce à pizza.

Description sommaire: Ronde et très croustillante. Aplatie sur le dessus. Plus de cannelle que les autres. Goûte plus l’huile.

Désavantages: Plus chère que les autres. Elle n’est pas frite devant nous.

AVERTISSEMENT: 1 FRIED DOUGH PAR PERSONNE PEUT CAUSER UNE CRISE DE FOIE TEMPORAIRE.

POSOLOGIE RECOMMANDÉE: 1/2 FRIED DOUGH PAR PERSONNE.

Poursuivre la lecture
Partagez!
Image du site https://lhotessedelair.com
27 juin 2010
Par Elizabeth Landry

Pizzeria Al Leoncino à Rome- Une affaire de Famille

Manger est une activité. Pour moi, une journée parfaite se termine toujours par un bon repas accompagné d’un verre de vin rouge. Même après une nuit blanche à voler dans le ciel, j’évite de manger dans la chambre de mon hôtel. S’il me reste un minimum d’énergie, je m’efforce d’aller déguster un petit quelque chose pour me satisfaire. Pourquoi serais-je une hôtesse de l’air sinon?

Ce dernier vol, je suis retournée à Rome. Quel plaisir! J’avais un restaurant à visiter. Une pizzeria tout près du centre historique appelée Pizzeria Al Leoncino. Je voulais y manger car selon les Romains, l’on y sert l’une des meilleures pizzas de Roma. Cette affirmation était déjà suffisante pour m’y déplacer et m’y asseoir. Mais encore? Et bien maintenant, j’y retournerai:)

Outre une pizza deliziosa cuite au four à bois, la Pizzeria Al Leoncino séduit par son air de «petit casse-croûte mais je n’en suis pas un», son menu de quelques lignes, ses serveurs qui ne parlent que l’italien et ses prix très raisonnables. C’est d’ailleurs l’un des seuls établissements aussi abordable dans ce secteur. Il se trouve tout de même dernière la boutique Fendi…

Après m’être installée à la seule table disponible sur leur petite terrasse située dans la ruelle adjacente à la Via del Leoncino (qui vous l’aurez deviné donna son nom au restaurant), Antonio m’apporte le menu. J’ai le choix entre 21 différentes pizzas (entre 5 et 9.50 euros). Je choisi la calzone al forno (pizza refermée sur elle-même en demi-lune). Et là, j’hésite. J’ai le goût d’une vraie pizza. Je change donc mon choix. Antonio me fait des «si, si», et voilà, je mangerai finalement la pizza bresaola rughetta e parmigiano.

Je dirai qu’elle était juste à point! La croûte juste assez brûlée. Les coins un peu noircis. Le fromage mozzarella bien fondu. Les copeaux de parmesan étendus généreusement. Un morceau de proscuitto pour chaque bouchée. Bref, tout était parfait. La facture aussi d’ailleurs: 13.50 euros incluant le vin.

En mangeant, j’observe mon environnement. Les tables se libèrent mais sont aussitôt occupées à nouveau. Les gens attendent. Ils veulent manger ici, pas à côté. Et moi qui prend une table de 4 juste pour moi! Je suis un peu mal à l’aise. Par contre, personne ne me le fait sentir. La propriétaire Sandra vient même se joindre à moi. Je lui pose quelques questions dans un espagnol/italien difficile à comprendre.

Elle m’explique que la pizzeria existe depuis 1926. À la suite de la mort de son grand-père, l’entreprise fut léguée à son père. Après la mort de ce dernier, il lui légua à son tour. Elle ajoute que les gens qui travaillent pour elle y travaillent depuis bien des années comme Antonio, fidèle depuis 35 ans.

Avant de quitter, je lui demande laquelle des pizzas est sa préférée. Elle me répond qu’un vrai italien préfère la margherita (tomate et fromage) car de cette manière on goûte bien la pâte croustillante; secret pour une bonne pizza. Ce sera donc pour la prochaine fois!

Pizzeria Al Leoncino

Via del Leoncino, 28/Rome/Italie/06 68 67 757/Metro Spagna/ Ouvert tous les jours sauf les mercredis de 12h30 à 14h30 et de 19h à 23h30/Argent seulement/ Pizza entre 5 euros et 9.50 euros/ Carafe de vin maison 5 euros/voir carte

De Piazza del Popolo, prenez la Via Del Corso à droite. Ensuite, continuez jusqu’à ce que vous voyez la Piazza di Spagna à votre gauche et la boutique Fendi à droite. La ruelle est derrière Fendi.

Poursuivre la lecture
Partagez!