67 h à Bordeaux. Qu’est-ce qu’on fait?

 

Place de la Bourse et son miroir d’eau à Bordeaux

 

Dans l’aviation, pour apprécier ses horaires, il faut gagner de l’ancienneté. Plus longtemps on est agent de bord et plus on choisi ses vols. Cet été, j’ai remarqué que soudainement mes horaires venaient de faire un bond vers une catégorie supérieure. En fait, dans les limites de ce que j’étais capable d’obtenir, ce que je demandais, je l’avais.

Résultat: j’ai travaillé moins les fins de semaine, j’ai évité les décollages aux heures tardives et j’ai obtenu des jours complets vers certaines destinations au lieu de courts 24 h à Paris. Mon dernier courrier fut donc à mon grand bonheur: un 67 heures à Bordeaux.

Escale d’équipage dans la région bordelaise.

J’avais regardé le nom de mes collègues sur l’itinéraire de vol. Je me disais bien que deux ou trois d’entre eux seraient partants pour visiter avec moi le bassin d’Arcachon ou quelques vignobles. Je m’empressai de vendre l’idée une fois à bord.

Je m’entêtais à répéter qu’il serait préférable de louer une voiture. Je suis quelque peu inépuisable lorsqu’il s’agit de faire des visites. Préférant rester tranquille lors de la dernière journée car nous devions nous réveiller à cinq heures du matin, cela nous laissait qu’une journée pour explorer les alentours. Je voulais en voir le plus possible! Une voiture était de mise. J’en étais convaincue. La LIBERTÉ n’avait pas de prix!

Après un souper dans le vieux Bordeaux, deux de mes collègues et moi, nous mîmes d’accord que nous irions à la gare le lendemain pour se renseigner. Si c’était trop cher, nous prendrions le train vers Arcachon.

Au petit matin, direction Gare Saint-Jean. Après vérification de toutes les agences de location de voiture, HERTZ gagna notre confiance. 133 euros pour la journée. Il nous en coûta en tout et partout après l’ajout d’essence, 55 euros chacun. La LIBERTÉ était une priorité!

Sans compter que nous avons définitivement abusé de cette LIBERTÉ … Bassin d’Arcachon, Dune du Pilat, dégustation d’huîtres à Gujan-Mestras, Visite de vignobles dans le Médoc et promenade sur la route des châteaux. Ci-dessous notre escapade en images.

– – – – – – – –

La Dune du Pilat (ou Pyla) située au coeur d’une forêt de pins et surplombant le bassin d’Arcachon est la plus haute d’Europe. Visite en 1 heure.

 

La ville de Gujan-Mestras est considérée comme la capitale de l’ostréiculture arcachonnaise. Plusieurs petits ports bordent le bassin où l’on peut déguster des huîtres fraîches. Nous avons fait un arrêt au port de Larros où plusieurs petites cabanes s’alignent pour nous offrir leur sélection d’huîtres à bon prix. Nous avons opté pour la cabane N° 245 appelée CHAI JÉRÉMIE. C’est la maman de Jérémie qui nous a fait une généreuse dégustation remplie d’explications sur le monde de l’ostréiculture. (Dégustation de 6 huîtres et d’un verre de vin blanc à 6 euros)

      

 

Après la mer, direction les terres pour visiter des vignobles. La temps nous filant entre nos mains, aussitôt arrivé dans le Médoc, nous fîmes un arrêt au premier château sur la route, le Château Fonréaud. Notre hôte Jean-François nous fit un discours des plus intéressants et comiques de la journée. Il nous présenta toutes les installations et nous fit goûter à quatre vins de la maison. Durée normale: 30 minutes… Durée avec Jean-François: 1 heure. Très agréable.

 

Par la suite, nous fîmes des arrêts à plusieurs châteaux en espérant qu’ils n’aient pas encore fermé leurs portes. Finalement, le Château Reverdi nous accueilla chaleureusement. Audrey Thomas, l’une des propriétaires du château (son frère étant son associé), nous appris comment sentir, goûter ou apprécier les tanins de son vin. Par le fait même, elle nous conseilla de passer par la route des châteaux pour retourner vers Bordeaux. Il était malheureusement trop tard pour visiter d’autres vignobles réputés tels que Lafite Rothschild ou Château Margaux mais nous  pûmes au moins profiter du décor depuis Pauillac jusqu’à Bordeaux en passant par Saint-Julien. Une belle journée efficace comme je les aime!

  

Sites intéressants pour infos

Article du New York Times où figurent quelques bonnes adresses dont le sympathique restaurant L’autre Petit Bois et le réputé Septième Péché. À essayer également le gastronomique Le Gabriel. Pour ne pas payer trop cher, allez-y à l’heure du lunch.

Site de l’Office du Tourisme de la ville de Bordeaux

Pour ceux qui ne pourront se rendre en France, on souhaite que l’année prochaine la ville de Québec tiendra encore une fois Bordeaux Fête le vin à Québec qui se tenait du 6 au 9 septembre 2012 et rassemblait 70 vignerons bordelais et 300 châteaux sous six pavillons d’appellations.

 

Écrit par Elizabeth Landry

Elizabeth Landry est agente de bord et une vraie passionnée des voyages et des sports nautiques. Elle partage son temps entre Cabarete en République Dominicaine, le Québec et les airs. Elle dirige le blogue L’Hôtesse de l’air depuis 2010 et a écrit trois romans à succès du même nom. Sa boutique #FLYWITHME vous fera voyager à travers le monde !

L&

L'Hôtesse de l'air - BOOK 1

Regular price$24.95
/
Tax included. Shipping calculated at checkout.

ENGLISH VERSION UNDER CALL ME STEWARDESS -

 GO CHECK IT OUT :)