Chroniques

Image du site https://lhotessedelair.com
24 avril 2019
Par Elizabeth Landry

Comment les idées nous arrivent? L’histoire de l’idée qui est venue me voir à Bali

 

 » La seule chose qu’on est sûr de ne pas réussir est celle qu’on ne tente pas. » 

– Paul-Émile Victor

Avez-vous déjà été impressionné par l’idée géniale qu’une personne a eue et qui l’a ensuite concrétisée?

On se demande comment cette idée a bien pu germer dans son esprit? Et la réponse est souvent juste « comme ça ». Une image. Une parole. Juste comme ça.

Je ne connais pas toutes les histoires mais je connais la mienne et j’aimerais vous en raconter une partie.

Un jour, j’ai lu le livre Comme par magie écrit par Elizabeth Gilbert, la célèbre auteure du roman Mange, Prie, Aime. Vous l’avez lu?

 

 

Dans l’un des chapitres, elle explique qu’une idée vous choisit afin d’être concrétisée. Elle passe vous voir un bon matin d’été. Elle cogne à votre porte. Vous titille tous les jours pendant un moment afin que vous mettiez tout en œuvre pour la faire connaitre au monde entier.

Elle s’acharne. Elle vous lance des signes mais après un moment, elle se fatigue car vous ne faites rien. Vous êtes en mode « procrastination » ou juste sans intérêt. Alors, elle part. Elle s’envole. Elle vous quitte et part cogner à la porte de quelqu’un d’autre.

C’est d’ailleurs pour cette raison que plusieurs fois, on s’entend se dire que nous avons eu la même idée qu’un autre. Bien oui, mais lui, il l’a concrétisé l’idée. Il lui a fait honneur.

Cette histoire est restée gravée dans ma mémoire. À chaque fois qu’une idée vient cogner à ma porte j’aimerais l’honorer. Des fois, on n’a pas toujours le temps. Des fois, on ne se fait pas suffisamment confiance. Et des fois, il faut juste plonger.

 

La fois où une idée est venue me voir à Bali.

C’était en 2018. Je déambulais dans la ville d’Ubud. Vous savez, la fameuse ville sur l’île de Bali réputée pour son yoga et où Julia Roberts s’évade dans Mange, Prie, Aime? J’adore cette ville. Et ce, même si le bruit des motos pollue un peu l’ambiance. Mais bon, c’est l’Asie…

Ça faisait un moment que je désirais démarrer une petite boutique en ligne mais je n’avais aucun produit à offrir. Je réfléchissais depuis longtemps mais rien ne me venait en tête. Aucune inspiration.

Puis, un matin, je marchais dans la ville et mon regard fut attiré vers une jeune femme qui portait de jolis pantalons. Je voyais que le style était d’ici (de Bali) et j’ai eu le goût de lui demander où elle les avait dénichés mais je n’ai pas eu le temps qu’elle était déjà loin.

Korine, une cliente en vacances à Curaçao. Pantalon Bali Modèle Monkey Forest

 

Tout au long de mon voyage, j’ai gardé l’oeil ouvert dans les marchés. Puis TADAM! je les ai repérés et m’en suis procuré une paire!

Le reste du voyage ce fut ma pièce de vêtement favorite! Je les portais pour toutes les occasions. Sorties touristiques. À la plage. En soirée. Je me disais : « Wow, me semble que ça serait bien comme produit dans ma boutique! »

Mais, comme plusieurs, par peur ou manque de confiance, je n’ai rien fait et je suis revenue avec un seul pantalon, le mien, dans ma valise.

Vous ai-je aussi dit qu’une idée va vous titiller un bout avant de vous quitter?

C’est ce qu’elle a fait. À mon retour au pays, les gens me demandaient où j’avais acheté mon pantalon. On me disait qu’ils n’en avaient jamais vu au Québec. Je me disais que j’avais peut-être mon premier produit mais encore je n’ai rien fait.

L’idée était sur le point de me quitter mais elle a tenté le tout pour le tout. Un jour, j’ai commencé à voir des photos de célébrités qui portaient le même genre de pantalon. Jamais je n’avais vu personne en porter mais là c’était comme une révélation. Ça allait devenir populaire et le train, je l’aurais vu passer. Dans ma face sans rien faire!

Gisele Bundchen avec des pantalons Bali

 

Et c’est ainsi, que j’ai contacté un ami que j’avais connu à Bali. Je lui ai dit : « Va dans le marché et demande à une dame de m’en vendre en grande quantité »

Quatre cargaisons plus tard, j’offre désormais dans ma boutique les fameux pantalons Bali dans des couleurs uniques, que j’ai choisies moi-même. Le tissu est aussi de meilleure qualité que mes premières cargaisons. Finalement, je suis bien contente d’avoir écouté l’idée car sans elle, je n’aurais jamais osé ouvrir quoi que ce soit.

Des fois, il faut foncer. Ça commence par une petite idée. On avance. On décide de lui faire honneur et qui sait où cela peut nous mener.

Et vous, quelle idée est venue cogner à votre porte et que vous procrastinez à la réaliser?


 

Pour visiter ma Boutique #FLYWITHME: 

www.boutiqueflywithme.com

Instagram: @boutiqueflywithme

Facebook: Boutique Flywithme

Partagez!
< Nouvelles chroniquesAnciennes chroniques >
avatar